« D’AUTRES VIES QUE LA MIENNE » d’Emmanuel Carrère

une production de LA TRICOTERIE asbl, avec l’aide de l’Atelier Théâtre Jean Vilar

spectacle en français

adaptation du roman éponyme d’Emmanuel Carrère

adaptation et mise en scène : Claude Enuset
avec : Xavier Campion & Stéphanie Van Vyve

 Theater Tinnenpot

Tinnenpotstraat 21 – 9000 Gent

réservations : Uitbureau Gent  –  www.uitbureau.be  –  09 233 77 88

Emmanuel Carrère raconte dans son roman D’autres vies que la mienne deux histoires tragiques dont il a été témoin : celle d’un couple qui perd sa fille dans un tsunami au Sri Lanka en 2004 et celle d’une jeune femme, sa belle-soeur prénommée Juliette, atteinte d’un cancer en phase terminale qui laisse derrière elle ses trois petites filles et son mari. Ce roman est caractérisé par la description des émotions ressenties par Emmanuel Carrère lors des drames que traversent ses amis et sa belle-soeur. Très attiré par le genre de l’autobiographie, l’auteur avait envie d’écrire un roman dont il n’était pas le personnage principal, d’où le titre D’autres vies que la mienne. Ainsi, il transmet sa propre vision de la vie qui évolue au fur et à mesure à travers le récit bouleversant des destins qu’il a croisés.

Un spectacle qui célèbre la vie, telle qu’elle est : cruelle, jouissive, révoltante, lumineuse…

Dans un texte d’une grande puissance d’émotion, un homme et une femme, confrontés à plusieurs épreuves collectives ou intimes, posent un regard plein d’humanité et d’empathie sur la vie des êtres qui les entourent et, par là-même, sur leur propre existence.

Dans une mise en scène sobre, un couple touchant de comédiens interprète tous les personnages du bouleversant roman d’Emmanuel Carrère – bombe littéraire parue en 2009 – dans un récit polyphonique et véridique qui dit la folie de la vie, la puissance de l’amour et la rareté de chaque instant. Sont questionnées notre capacité d’écoute, d’empathie, d’oubli de soi, de résilience. Entre grandes réactions ou petites lâchetés, mots maladroits ou regards bienveillants, la position juste est souvent celle qui est sur le fil.