Culture » Conférences

CONFÉRENCES

L’Alliance Française Flandre Orientale programme régulièrement d’intéressantes conférences sur des thèmes divers.

Soirée littéraire avec Pierre Schoentjes

Lundi 26 avril 2021 à 20h – en ligne via Zoom

 

Comment la littérature française contemporaine aborde-t-elle les problèmes et défis écologiques actuels ? Pierre Schoentjes, professeur de littérature française à l’Université de Gand, a analysé cette question dans son essai Littérature et écologie. Le mur des abeilles (José Corti, novembre 2020) à partir d’un corpus de plus de 200 ouvrages. Il parlera de cette littérature et de son exploitation possible dans l’enseignement secondaire lors d’un échange avec Griet Theeten (UGent) suivi d’une séance de questions-réponses.

Informations :  www.af-ovl.be  et  www.profff.be

Contact :  info@af-ovl.be

Inscriptions :  https://forms.gle/4NHZRPuqTbHGSZJQ8

 

Ce livre explore les rapports entre la littérature, l’environnement et l’écologie, dans une perspective écopoétique. Il est né du constat qu’avec la fin de la première décennie du 21e siècle la littérature française s’est mise à faire une place importante aux atteintes à l’environnement.

L’écologie, longtemps suspecte dans l’univers littéraire, est aujourd’hui solidement ancrée dans la littérature d’imagination.

À la lecture de ce qui a déjà été publié, l’on peut gager que la spécificité du sujet conduira aussi les auteurs à réinventer les formes romanesques. Aborder le changement climatique – phénomène qui se déroule sur une durée qui dépasse et de beaucoup le cadre habituel du roman – ou faire une place à la sensibilité des animaux – impossible à aborder par le biais romanesque de la psychologie traditionnellement privilégiée – amène déjà les romanciers à repenser en profondeur les modalités du récit.

Ce volume est donc d’abord un livre consacré à la littérature de l’extrême contemporain. Cela implique que les auteurs qui sont abordés ne disposent pas (encore) tous d’une grande visibilité. Alice Ferney, Maylis de Kerangal, Laurent Mauvignier, Jean Rolin ou Sylvain Tesson sont certes des auteurs largement célébrés, parfois simultanément par la critique universitaire et par le grand public cultivé. D’autres, Gisèle Bienne ou Claudie Hunzinger par exemple, ont depuis longtemps un cercle de lecteurs fidèles, mais ne sont pas nécessairement connus du plus grand nombre. Guillaume Poix, Frank Bouysse et Éric Plamondon ont émergé plus récemment, mais se sont déjà rendus visibles, souvent en obtenant des prix littéraires majeurs.

Quoi qu’il en soit de leur notoriété, tous ces écrivains signent des œuvres où la problématique environnementale est l’occasion de réfléchir aux moyens par lesquels l’écriture est à même de rendre compte des problèmes et des défis actuels en matière d’écologie.

jose-corti.fr

Professeur de littérature française à l’université de Gand, Pierre Schoentjes est spécialiste de l’ironie (Poétique de l’ironie, Seuil, 2001) et de la représentation littéraire de la (Grande) guerre (Fictions de la Grande Guerre, Classiques Garnier, 2009). Il interroge la littérature des XXe et XXIe siècles dans une perspective européenne. II a lancé, avec une équipe internationale, une revue électronique : la Revue critique de fixxion française contemporaine. Ses travaux actuels portent sur la littérature de l’extrême contemporain et sur l’écopoétique. Son étude Ce qui a lieu. Essai d’écopoétique (Wildproject, 2015) a obtenu le prix Vossaert 2016 de l’ARLLFB (essai de caractère littéraire). En 2020 est paru chez José Corti Littérature et écologie. Le Mur des abeilles.

En raison des nouvelles mesures sanitaires en vigueur, nous devons malheureusement annuler la conférerence de

Pierre SENGES

« Comment faire en sorte que chaque tarte ait un sens »

qui était prévue le jeudi 12 novembre 2020 à 19h.

Cette conférence sera reprogrammée à l’automne prochain (2021).

Archief

Un programme de l’Université de Gand (Département de littérature – section de français), en collaboration avec l’Alliance française de Flandre-Orientale et l’Ecole des Hautes Etudes

Auditorium 61, Recollettenlei 3, 9000 Gent
L’entrée est gratuite. Tout le monde est bienvenu !


Jeudi 8 octobre 2020 à 19h00

Jean ROUAUD

« De Chauvet à Lascaux – La naissance du roi-soleil »

Chez Jean Rouaud, création littéraire et réflexion critique s’entremêlent constamment. Rouaud débute avec un roman sur le traumatisme générationnel causé par la guerre de 14-18, Les champs d’honneur (1990), qui est couronné immédiatement par le prix Goncourt. Il poursuit la saga familiale avec des romans consacrés à ses parents et son adolescence. Toutes ces fictions de soi expriment l’attachement à la région dont est originaire Rouaud : la Loire-Inférieure. Cette quête personnelle mène l’auteur à une réflexion sur la création littéraire, la figure de l’écrivain, le rôle de la littérature. Jean Rouaud estime que la littérature permet de comprendre le monde. Selon une réflexion métaphorique élaborée, il compare l’art de créer des histoires à l’art pariétal. L’intérêt de l’auteur pour les grottes ornées et l’époque préhistorique remonte aux années 1990 déjà, mais devient plus important dans son œuvre à partir de 2007. En 2020, Rouaud publie un pamphlet contre la société néo-libérale consumériste, où il défend la cause animale et écologique : L’avenir des simples.


Jeudi 22 octobre 2020 – 19u00

Christine Van Acker

« Une grande oreille et beaucoup d’attention à l’autre » 

Un pied en France, un pied en Belgique, Christine Van Acker, issue d’une famille de bateliers, navigue d’un genre à l’autre (poésie, roman, nouvelles, théâtre…), dans un bercement doux-amer empreint d’audace, de rêveries, d’espièglerie.  Autant, elle aime jouer avec le sens des mots, autant elle se méfie et dénonce ceux qui détournent leur sens à nos dépens. Cette grande oreille, comme elle aime s’appeler, réalise des documentaires, écrit des fictions qui sont diffusées sur les ondes de la RTBF, de Radio France et de la RSR. Elle anime et organise des ateliers d’écriture (dont le cycle « infuser la science et écrire » où sciences et littérature se réunissent en une association à bénéfices réciproques).


Jeudi 12 novembre 2020 – 19u00

  Pierre SENGES

« Comment faire en sorte que chaque tarte ait un sens »

L’œuvre de Pierre Senges se caractérise par un mélange entre fiction et érudition. Il a souvent recours aux archives pour construire ses histoires. Les spécialistes de la littérature contemporaine qualifient son œuvre de « fiction encyclopédique ». Tout ce travail sur la langue va de pair avec un humour corrosif. Lauréat de plusieurs prix pour ses romans – ex. Prix Rhône-Alpes pour Veuves au maquillage (2000), prix Wepler 2015 pour Achab (séquelles) –, Senges publie en 2020 un essai autour de la tarte à la crème : Projectiles au sens propre. À partir de l’enchaînement d’entartages mis en scène dans La bataille du siècle (1927), l’écrivain y propose un retour aux sources comiques du cinéma muet en même temps qu’un traité de sémiotique.

Un programme de l’Université de Gand (Département de littérature – section de français), en collaboration avec l’Alliance française de Flandre-Orientale et l’Ecole des Hautes Etudes

Auditorium 61, Recollettenlei 3, 9000 Gent
L’entrée est gratuite. Tout le monde est bienvenu !


Jeudi 10 octobre 2019 – 19u00

  Guillaume POIX
« Circonstances aggravantes »


Jeudi 31 octobre 2019 – 19u00

   Caroline LAMARCHE
« L’instant en flammes : la nouvelle »


Jeudi 21 novembre 2019 – 19u00

  Laurent MAUVIGNIER
« Défricher / déchiffrer les ‘lieux communs’ »

L’ambassade de France en Belgique, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et l’Alliance Française Bruxelles-Europe organisent les 6 et 7 mars prochains la Journée bruxelloise du Multilinguisme et de la Francophonie qui se tiendra au Palais des Académies (rue ducale 1).

Cette rencontre de haut niveau reprendra les quatre thèmes que les conférences précédentes du cycle pluriannuel « Le monde en archipels » initié par l’Alliance Française et ses partenaires ont permis d’identifier comme défis et enjeux majeurs pour le multilinguisme et la langue française :

  1. Quelles solutions aux enjeux de la langue du droit et des négociations internationales ?
  2. Comment la révolution numérique peut-elle renforcer le multilinguisme et la francophonie ?
  3. Comment les médias peuvent-ils lutter contre l’unilinguisme ?
  4. Culture, recherche, édition : la bataille pour les publications non anglophones.

La Journée bruxelloise du Multilinguisme et de la Francophonie visera à formuler des propositions concrètes et opérationnelles (de politiques publiques, d’initiatives privées, de partenariats, d’initiatives…) pour renforcer le multilinguisme et l’usage de la langue française.

Ces tables rondes accueilleront notamment Jean-Baptiste Lemoyne, Rudi Vervoort, Stéphane Lopez, Françoise Tulkens, Gail Kent, Nathanael Ackerman, Jean Quatremer, Béatrice Delvaux, Richard Werly, Laurence Auer et bien d’autres.

Des entrepreneurs viendront également présenter des solutions numériques appliquées aux langues, à leur apprentissage, leur traduction et interprétation.

*Ce projet est soutenu par l’Académie Royale de Belgique, l’Agence Universitaire de la Francophonie, WallonieBruxelles International, le Grand-Duché de Luxembourg, l’Ambassade de Suisse en Belgique, la Délégation Générale du Québec à Bruxelles, l’Ambassade de Tunisie à Bruxelles, l’Institut Egmont et le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (France).

Infolettre

Abonnez-vous ! Inscrivez-vous à nos infolettres!